« Commerces à l’essai » : une première à Landerneau

Favoriser l'implantation de commerces en centres-villes et centres-bourgs, tel est l'un des objectifs poursuivis par le dispositif "Politique locale du commerce" adopté en février dernier par la Communauté de communes et faisant l'objet d'une convention avec la Région Bretagne. Il est axé sur quatre mesures intégrant les spécificités des communes. A Landerneau, une première boutique bénéficiaire de la mesure "Commerces à l'essai" a ouvert ses portes mercredi 26 septembre au 36 rue de la Fontaine Blanche.

Économie

Publié le vendredi 28 septembre 2018

revitaliser les centres-bourgs et le centre-ville

Partant du constat que l’offre commerciale de centre-ville reste dynamique, mais fragile à Landerneau et face aux difficultés rencontrées, sur l’ensemble du territoire, pour maintenir les commerces de proximité, la Communauté de communes du pays de Landerneau-Daoulas a souhaité renforcer son soutien au commerce de centralité à travers l’adoption d’un nouveau dispositif. En effet, l’offre commerciale de proximité constitue un enjeu majeur pour l’avenir du territoire. Ainsi, à l’heure des territoires durables, il s’agit de garantir l’équilibre des centres-bourgs (ou centres-villes) face aux périphéries.
Le dispositif « Politique locale du commerce », adopté par le conseil de Communauté en février dernier fait l’objet d’une convention avec la Région Bretagne dans le cadre de son schéma régional de développement économique. Il est axé sur quatre mesures qui intègrent les spécificités de chaque commune.

« Commerces à l’essai » à Landerneau

L’une de ces quatre mesures porte spécifiquement sur la ville de Landerneau, le tissu commercial landernéen étant effectivement plus dense que sur le reste du territoire. C’est le dispositif « Commerces à l’essai » qui a été retenu.
Afin de tester la viabilité d’un projet de commerce, le porteur de projet privé pourra bénéficier d’une participation de la collectivité à son loyer commercial. La prise en charge progressive représentera une moyenne de 50 % du bail. L’accompagnement s’effectuera sur une période de six à douze mois.

Maroquinerie artisanale au 36 rue de la Fontaine Blanche

Marie Hervé sera, avec sa boutique de maroquinerie, la première bénéficiaire de ce dispositif. Cette artisan d’art originaire de La Martyre réalise elle-même sacs, portefeuilles et autres articles de maroquinerie à base de peaux de poisson notamment. Grâce à l’aide octroyée par la Communauté de communes et à l’effort consenti sur le loyer par la
propriétaire Marie-Claire Léon, Marie Hervé occupe ainsi le local du 36 rue de la Fontaine Blanche-Landerneau depuis le mercredi 26 septembre 2018..

Les autres mesures

Une deuxième mesure du dispositif repose sur une aide financière afin de soutenir les communes dans leurs projets de création ou de maintenir leur dernier commerce de proximité, voire d’engager des travaux en vue d’accueillir un nouveau commerce. Cette aide est plafonnée à 20 000 € par commune et par an. Elle est principalement dédiée aux commerces du quotidien (alimentation générale multi-services, boulangeries…).
La troisième mesure s’adresse à des porteurs de projets privés dont le chiffre d’affaire ne dépasse pas 1 million d’euros et comptant sept salariés maximum. Le bénéficiaire remplissant ces conditions peut prétendre à une subvention d’un montant maximal de 7 500 €. Cette mesure pourrait permettre de soutenir une quinzaine de projets chaque année.
Enfin, le dernier volet du dispositif consiste à valoriser les mesures précédentes à travers le déploiement d’actions de communication pour favoriser la mise en réseaux des différents acteurs économiques du territoire.

 

Photo : Marie Hervé dans son nouvel atelier-boutique au 36 rue de la Fontaine Blanche à Landerneau et Patrick Leclerc, Président de la CCPLD. (©Ouest-France)

 

 

Localisation