Visite de la future ZAE Sant-Alar/Saint-Eloi

Jeudi 18 janvier, les élus communautaires et municipaux ont visité le site de la future zone d'activité économique Sant-Alar/Saint-Eloi, située sur les communes de Plouédern et de Ploudaniel .
Ce fut l'occasion de présenter l'avancée des fouilles archéologiques préventives menées par l’Inrap, sur prescription de la Drac Bretagne, depuis septembre 2017

Économie, Travaux, Vie intercommunale

Publié le vendredi 19 janvier 2018

Le projet de développement de Zone d’Activité Economique (ZAE) Sant-Alar/Saint-Eloi est porté conjointement par les Communautés de communes du pays de Landerneau-Daoulas (CCPLD) et de Lesneven Côte des Légendes (CLCL). La zone sera située sur les communes de Plouédern et de Ploudaniel. Afin de présenter aux élus communautaires et municipaux l’avancé des fouilles et les futurs aménagements de la zone, une visite a été organisée ce jeudi 18 janvier 2018.

O. Kayser, conservateur régional adjoint DRAC, M. Baillieu, responsable régional Inrap; B. Tanguy président CLCL; P. Leclerc, président CCPLD et S. Blanched, responsable des fouilles

Préalablement aux travaux d’aménagement de la ZAE, une équipe de l’Inrap mène une fouille préventive sur prescription de la Drac Bretagne, depuis septembre 2017. Les fouilles ont un coût total de 833 000 € pris en charge par les deux collectivités. Les archéologues ont mis au jour de nombreux vestiges, de la Protohistoire à nos jours, parmi lesquels : un système agraire et un enclos de l’âge du Bronze, ainsi qu’un village médiéval complet.

L’opération s’inscrit dans la stricte continuité d’une fouille menée par l’Inrap en 2008 qui avait fourni des données inédites concernant l’occupation du territoire depuis le Néolithique et avait livré un mobilier archéologique (ensembles céramiques) de premier ordre pour la connaissance des contextes culturels de l’âge du Bronze et du haut Moyen Âge dans la péninsule armoricaine.

Aujourd’hui encore l’équipe de l’Inrap se félicite du caractère exceptionnel du site de part la densité et le bon état de conservation des vestiges. Les découvertes permettent d’en apprendre  davantage sur l’architecture des maisons, l’organisation des espaces de vie et l’évolution des habitudes quotidiennes à travers les époques.

 

 

 

 

ZAE Sant-Alar/Saint-Eloi :

Pour la CCPLD, il s’agit d’un espace de plus de 11,8 hectares de surface cessible divisé en 22 lots allant de 2 500 à 9 000 m². Pour la CLCL, 7,3 hectares sont cessibles divisés en 26 lots allant de 1 900 à 4 000 m². Les tailles des lots, volontairement différentes sur les deux territoires, permettront de répondre aux besoins des entreprises en fonction de leur projet. La politique tarifaire appliquée sera identique pour les deux communautés de communes.

Le coût total du projet est d’environ 3 400 000 € pour la CCPLD et d’environ 2 900 000 € pour la CLCL.