Les documents relatifs au PLUi

Quelques documents relatifs à l'avancée du PLUi

Le diagnostic de territoire

La première étape d’élaboration du PLUi a consisté à établir un diagnostic de territoire et d’en définir les enjeux de demain.

Les diagnostics préalables à l’élaboration de ce PADD soulignent, en effet, des marqueurs forts :

 

Une localisation avantageuse, porteuse de dynamisme
  • L’accessibilité routière, ferroviaire, maritime et aérienne du territoire (carrefour des RN 12 et 165 notamment, porte d’entrée du Pays de Brest, 1ère gare TER de Bretagne, proximité du port de Brest, aéroport de Guipavas…) confère au Pays de Landerneau-Daoulas une spécificité majeure propice à son attractivité.
  • La proximité de la métropole brestoise participe également de l’attractivité du territoire (proximité des services et équipements métropolitains…) sans pour autant fragiliser ses capacités de développement intrinsèques car elles reposent sur la spécificité économique du Pays de Landerneau-Daoulas qui conjugue une réelle économie productive, forte d’un tissu dense et diversifié, et une économie résidentielle présente sur l’ensemble du territoire.

 

Un territoire économique dynamique, 2nd pôle économique du Pays de Brest
  • Le Pays de Landerneau-Daoulas affiche un taux d’activité de 74 %, supérieur à la moyenne du Pays de Brest (69 %).
  • 16 000 emplois sont présents sur le territoire, dont près de la moitié sur Landerneau.
  • Des marqueurs économiques forts et bien présents structurent le tissu économique local (agriculture, agro-alimentaire, agro-industrie, industries, services, commerces, secteur public…).
  • Le territoire dispose de zones d’activités économiques et a ainsi la capacité d’accueillir des entreprises.

 

Une croissance démographique continue, traduction de l’attractivité du territoire
  • Aujourd’hui, le Pays de Landerneau-Daoulas accueille 12 % de la population du Pays de Brest, avec plus de 48 000 habitants. Cette croissance démographique entraîne le dynamisme du territoire.
  • Une population qui a augmenté à un rythme plus soutenu (+0,9% par an en moyenne à l’échelle des dernières années) que celui que connaissent le Pays de Brest et le Finistère.
  • Un accueil résidentiel composé principalement de jeunes ménages et de familles, venant chercher une position géographique stratégique du territoire entre les lieux de travail de Brest, de Morlaix ou de Quimper.

 

Un territoire composé de 22 communes, riche de sa diversité
  • Composé de 22 communes aux identités spécifiques et aux caractéristiques complémentaires : communes urbaines, périurbaines, rurales et littorales.
  • L’armature urbaine du territoire repose sur des centralités communales dynamiques et deux pôles urbains structurants, Landerneau et Daoulas, qui doivent s’affirmer durablement en moteurs du développement territorial.
  • Avec près de 49 000 habitants et une ville centre dont la population est supérieure à 16 000 habitants, la Communauté est en phase de passer Communauté d’Agglomération, ce qui modifiera les compétences des 23 collectivités et leur périmètre d’intervention sur le territoire.

 

Des communes bien équipées et proposant un bon niveau de services
  • Des équipements scolaires, extra-scolaires, sportifs, culturels, … sont nombreux et plutôt bien répartis sur le territoire.
  • La géographie commerciale garantit un maillage de proximité pour la population et une diversité de l’offre plutôt adaptée.
  • Une accessibilité sanitaire avec la présence du centre hospitalier pluridisciplinaire de Landerneau et une couverture du territoire par les professionnels médicaux et paramédicaux satisfaisante en termes de parcours de soins.

 

Des atouts touristiques marqueurs du territoire, entre culture, nature et littoral
  • Des équipements culturels reconnus sur le territoire : Fonds Hélène et Edouard Leclerc (fonds culturel de rayonnement national), Abbaye de Daoulas, Le Family,…
  • Une richesse et une diversité du patrimoine bâti et architectural : enclos paroissiaux, château de la Roche-Maurice, …
  • La diversité et la qualité des paysages – de la rade de Brest aux Monts d’Arrée – propice au développement du tourisme vert.
  • Un littoral à la fois préservé et vivant : désormais reconnue comme paysage emblématique du Pays de Brest, la rade de Brest accueille également une activité maritime productive et de loisirs (pêche, conchyliculture, centres nautiques,…).

 

Ces caractéristiques présentes sur le territoire mettent en exergue ses réelles capacités de développement économique et résidentiel. 

Riche de la diversité et de la complémentarité de ses 22 communes, le Pays de Landerneau-Daoulas doit être en capacité d’attirer et de capter durablement tant les entreprises, que les habitants ou les visiteurs. Ce rayonnement doit contribuer à renforcer notre attractivité future, au service du développement équilibré du territoire.

 

 

 

le Projet d’Aménagement et de Développement Durables (PADD)

Le Plan d’Aménagement et de Développement Durables (PADD) formalise les choix de nos collectivités en matière d’aménagement, d’urbanisme et de protection de l’environnement, au service d’un développement du territoire à la fois vertueux et ambitieux. Il expose un projet politique adapté aux besoins et enjeux du Pays de Landerneau-Daoulas.

 

Un cadrage législatif et réglementaire

Le PADD est la clef de voûte du PLUi.  Expression du projet politique porté par les élus, il présente les orientations stratégiques en matière d’aménagement du territoire. C’est à partir du PADD que seront élaborées les pièces réglementaires (zonage, règlement, orientations d’aménagement et de programmation) qui guideront, au quotidien, les projets économiques, d’habitat, de déplacements, de valorisation de l’environnement,…

Les orientations choisies par les élus et traduites dans le PADD s’inscrivent, néanmoins, dans un cadre législatif et réglementaire (loi Littoral, loi Grenelle, loi ALUR, …) et dans une logique supra-communautaire, aujourd’hui structurée autour de multiples projets d’aménagement portés à différentes échelles, dont le Schéma de Cohérence Territoriale (SCoT) du Pays de Brest, document pivot pour dessiner notre PLUi.

 

Conformément à l’article L 151-5 du Code de l’urbanisme, le PADD doit définir :

« Les orientations générales des politiques d’aménagement, d’équipement, d’urbanisme, de paysage, de protection des espaces naturels, agricoles et forestiers, et de préservation ou de remise en bon état des continuités écologiques ;

Les orientations générales concernant l’habitat, les transports et les déplacements, les réseaux d’énergie, le développement des communications numériques, l’équipement commercial, le développement économique et les loisirs, retenues pour l’ensemble de l’établissement public de coopération intercommunale ou de la commune.

Il fixe des objectifs chiffrés de modération de la consommation de l’espace et de lutte contre l’étalement urbain.

 

Une démarche itérative et fédératrice à l’échelle du territoire intercommunal

Expression d’un projet structurant, ce PADD porte intrinsèquement le renforcement du partenariat communes-Communauté dans la méthodologie choisie et mise en place collégialement. Les instances et les modalités de gouvernance du projet, garantes d’un travail de proximité et d’allers-retours permanents entre les collectivités, ont ainsi été réfléchies et validées avec l’ensemble des 22 communes et la Communauté. Cette construction conjointe entend exprimer un projet politique communautaire fort, avec des ambitions partagées par nos communes pour un destin collectif au sein duquel la diversité du territoire et les spécificités communales sauront se retrouver.